Conditions d’admission

  • Diplôme de fin d’études secondaires > admission directe
  • Diplôme de fin d’études secondaires techniques > admission directe
  • Diplôme de technicien avec modules préparatoires en langues > admission directe
  • Diplôme de technicien sans modules préparatoires en langues > entretien / test

Si le nombre d’inscrits dépasse les 15, un concours d’admission avec classement est organisé.

 

 

Pour l’année 2018/19

  • Inscriptions ouvertes entre le 2 janvier 2018 et le 16 avril 2018
  • Confirmation de l’inscription avant le 4 mai 2018 (Toute confirmation est sous réserve de satisfaire aux conditions d’admission)
Passé le délai du 16 avril, les candidats seront admis dans la limite des places disponibles sur dossier suivi d’un entretien avec les responsables de la formation.
 
Le cas échéant un concours d’admission sera organisé pour le 16 juillet 2018.
 

Les conditions d’accès à la formation de BTS sont réglementées par la loi du 19 juin 2009 portant organisation de l’enseignement supérieur, fixant les modalités du cycle d’études d’enseignement supérieur aboutissant à la délivrance du brevet de technicien supérieur.

Les articles 10 – 13 prévoient que, pour être admissible à la formation BTS, l’étudiant doit détenir un diplôme de fin d’études secondaires ou secondaires techniques ou un diplôme étranger reconnu équivalent par le Ministère de l’Education Nationale. L’article 12 de la loi précitée prévoit que des dispenses ou des réductions de stages peuvent être accordées à des candidats qui peuvent se prévaloir d’une expérience et d’acquis professionnels. Conformément à ce qui est prévu, une commission ad hoc nommée par le ministre, validera le cas échéant ces acquis et se prononcera sur les dispenses ou réductions de stages éventuelles.

Etant donné que la formation BTS « Écritures appliquées » est du domaine des langues appliquées et que l’employabilité des futurs détenteurs du diplôme BTS dépend étroitement des connaissances en langues, il est indispensable que nos futurs étudiants soient multilingues. Voilà pourquoi nous imposons des conditions supplémentaires concernant les compétences linguistiques des étudiants.

Les compétences linguistiques (compréhension et production à l’écrit et à l’oral) que l’étudiant doit avoir en allemand, français et anglais, doivent correspondre au niveau B2 (= niveau avancé ou indépendant) du Cadre européen commun de référence pour les langues. En luxembourgeois (compréhension orale et expression orale) les candidats doivent avoir un niveau A1 (niveau introductif ou découverte). En outre, nous proposerons des cours de mise à niveau pour le luxembourgeois.