Les contenus du projet:

  • une approche multidimensionnelle plus approfondie du mouvement et du sport respectant au maximum le principe de la formation générale tout en laissant un champ spécifique suffisamment étalé pour y traiter la matière spécifique
  • les trames (« Bereiche »):
    1. Meine Sportpraxis: “I do, I can!”
    2. Sport und Gesundheit: Mythos oder Realität?Grundlagen einer gesunden Lebensführung
    3. Ich lerne und vermittle BewegungenIch entwickle meine körperliche Leistungsfähigkeit
    4. Sport und Bewegung im sozialen Kontext
      Welcher Beitrag für den Einzelnen?
      Welcher Beitrag für die Gesellschaft?
    5. Der Sport aus dem Blickwinkel anderer FächerFächerübergreifende Kooperationen
  • un apport suffisamment pertinent pour bon nombre de formations et études ultérieures : non seulement les formations étroitement liées au sport et au corps, tels la médecine, la kinésithérapie ou la physiothérapie, mais aussi toutes les formations et professions de nature pédagogique
  • des réflexions sur la dimension physique et motrice de l’être humain (le sport étant un phénomène de société, qui mérite que celle-ci, dans ses cellules de réflexion et de formation, en fasse et un objet de pratique et un sujet de réflexion ; le sport ayant un potentiel de maintien et de renforcement de la santé dont il détient – ensemble avec la diététique alimentaire – une quasi-exclusivité
  • un investissement à long terme pour le mouvement sportif : Les élèves sont mis en contact avec la réalité du monde du sport par le biais de séjours, stages, visites et de travaux dirigés. Il s’agit de les familiariser avec des aspects divers du monde du sport tant de compétition que de loisir, tant au niveau de la pratique elle-même (entraînement, animation, organisation) qu’à celui de la gestion et de l’organisation (clubs, fédérations, organismes divers)
  • l’examen de fin d’études secondaires en classe de 1ère est identique (!) à celui de la section sciences naturelles et mathématiques (C)
  • le nombre de leçons hebdomadaires attribuées au projet est de +/- 6 (classe de 3e), +/- 5 (classe de 2e) respectivement de ≥ 3,5 (classe de 1ère).

Les compétences visées:

Pour décrire le profil de l’élève décrochant son certificat de fin d’études de l’enseignement secondaire en ayant parcouru ce projet, les compétences suivantes auront été développées :
L’élève …

  • possède une culture générale comparable à celle des autres sections.
  • possède des connaissances solides en sciences (naturelles) qui sont au-delà des connaissances des élèves non issus de la section auquel la section S est rattachée ; il présente un léger décrochage par rapport aux élèves issus de cette section de rattachement.
  • a des notions étoffées sur le fonctionnement psycho-socio-moteur de l’être humain, vu à partir de l’angle de vue de la motricité.
  • a des connaissances approfondies sur la motricité humaine.
  • possède des connaissances sur l’acquisition et le maintien de la condition physique.
  • possède un certain niveau de savoir-faire dans une large palette d’activités physiques et sportives et en connaît les voies d’apprentissage et d’entraînement.
  • possède des connaissances sur le sport et ses relations avec la santé, son impact dans la société, son potentiel éducatif et formatif et a une attitude critique face à ses dangers et déviations.
  • a inclus le mouvement, les activités physiques et le sport dans ses habitudes et attitudes personnelles.

Responsables du projet:

Carlo Knell
Alain Thoss
soutenus par toute l’équipe du département Education physique du LCD


Les élèves:

Le projet est en principe conçu pour les élèves de l’enseignement moderne (pour des raisons d’horaire). Il est accessible aux élèves de l’enseignement classique à partir de la classe de 2e. Une participation partielle déjà en 3e reste cependant possible.


Période du projet:

En principe, le projet évolue à l’intérieur de la section C. Il est pluriannuel et s’étend de la classe de 3e à la classe de 1ère.