Structure globale du programme

Le BTS Media Writing prépare aux métiers du journalisme, de la communication et des médias. Il est conçu autour de trois grands axes de compétences, à savoir :

  • la maîtrise de l’expression écrite et orale des langues en usage dans les médias au Luxembourg ;
  • la maîtrise de la recherche, de l’analyse et du traitement de l’information,
  • la maîtrise des techniques et de la technologie des médias.

La mise en pratique en milieu professionnel est garantie par deux stages suivis d’un travail de fin d’études.

 

Maîtrise de l’expression écrite et orale

L’enseignement des langues fait de ce BTS une formation sans pareil au Luxembourg ou dans la Grande Région. Les diplômés de cette formation sont vraiment multilingues et satisfont ainsi les attentes des employeurs ayant besoin de collaborateurs qui disposent d’une excellente maîtrise, à l’oral et à l’écrit, du français et de l’anglais (ainsi qu’en partie de l’allemand pour certains médias). Comme la maîtrise de la langue luxembourgeoise est de plus en plus exigée par le secteur, une plus grande place lui est attribuée dans le nouveau BTS Media Writing. Pour les étudiants francophones désirant intégrer le marché du travail national, une voie spécifique « français + anglais » avec une formation de niveau B1 en luxembourgeois est proposée.

Maîtrise des techniques et de la technologie des médias

Autre pilier de la formation, les ateliers de communication et médias développent la maîtrise technique des médias. Tout d’abord, les étudiants se familiarisent avec les spécificités des canaux de diffusion. En outre, ils apprennent les techniques numériques de réalisation et de production visuelle, audio et audiovisuelle. Ils savent aussi mettre en ligne leurs productions, les diffuser et les optimiser pour les moteurs de recherche.

Maîtrise de la recherche, de l’analyse et du traitement de l’information 

Les modules du domaine de la recherche, de l’analyse et du traitement de l’information sont consacrés, d’une part, à la maîtrise des techniques d’écriture journalistique et de rédaction publicitaire et, d’autre part, à la maîtrise des connaissances relatives à l’univers professionnel et à une culture générale effective. Il s’agit surtout de transmettre une bonne connaissance et une solide culture des médias nationaux (télévision, presse écrite, radio, web), mais aussi des aspects connexes, telles que la législation et la déontologie propres aux secteurs concernés. Les cours d’économie, de politique ainsi que de décryptage des représentations du monde contemporain sont désormais beaucoup plus focalisés sur les spécificités du Luxembourg, intégrant des visites de grandes entreprises et faisant, e.a., découvrir aux étudiants des débouchés possibles. Dans ces cours, l’enseignement vise en outre à développer les compétences d’analyse et de synthèse des étudiants.

Stages en entreprise et TFE

Les stages constituent un élément-clé dans la formation et ont une durée totale de 12 semaines. Le premier stage, suivi d’un rapport et d’une soutenance permet à l’étudiant d’affiner le choix de son projet professionnel (information ou médias, média spécifique) et le second, approfondi par le travail de fin d’études (TFE), est destiné à le mettre sur la voie professionnelle. Le travail de fin d’études et sa soutenance constituent une étape de réflexion et d’auto-évaluation cruciale permettant à l’étudiant de tirer des conclusions formatives et constructives de son stage. Le cours « projet professionnel » est un séminaire d’accompagnement, permettant aux étudiants de définir et de formuler leur projet professionnel, d’apprendre à rédiger un CV et une lettre de motivation, de trouver des stages en entreprise ainsi qu’un promoteur et de comprendre les attentes au niveau des soutenances, des rapports de stage et du TFE.